Les bâtiments

Nicolas Brûlart de Sillery demanda et obtint d'Henri IV l'autorisation pour les Jésuites d'ouvrir à Reims un collège. Son frère François qui était aumônier du roi acheta l'hôtel de Cerny le 12 mars 1608 pour qu'ils s'y installent. Il fit don de 3 000 livres pour l'aménagement en école.
En 1610, François Brûlart fit don d'une ferme et d'un prieuré pour le maintien d'une chaire de philosophie, puis en 1614 une rente de 1 000 livres pour l'ouverture d'une deuxième chaire.
1615 permit aux Jésuites l'achat du prieuré de St-Maurice qui était accolé au collège pour l'extension de ce dernier et en 1619, F. Brûlart fit encore don de 6 600 livres ce qui permit de lui donner son agencement actuel : une chapelle centrale avec une cour de chaque côté, l'ensemble est entouré de bâtiments qui ferment le collège, le côté nord est voisin de l'église st-Maurice et de la place Museux.

L'enseignement

Il se faisait sous la règle de la compagnie de Jésus et a accueilli jusqu'à 1 000 élèves et avait un pensionnat. Il a eu comme étudiants célèbres Jean-Baptiste Colbert, Jacques Marquette ou encore Nicolas de Condorcet. Son enseignement de classes de grammaire, de philosophie, de rhétorique mais aussi de danse de théâtre, de musique et d'escrime; ce développement a porté de l'ombre à l'université de Reims et des conflits apparaissent. Le collège a la volonté que ses élèves puissent passer les diplômes de l'université ce qui fut accordé par lettres patentes en 1609 mais ne dissipa point les discordes. La pédagogie des Jésuites était innovante pour l'époque, en plus des cours en latin les temps de cours prévoyaient une alternance d'enseignements des arts et des sciences.
Actuellement des cours sont encore assuré à Reims au sein du collège Lycée Saint-Joseph de Reims.

Mais dans les locaux la deuxième rentrée se fait dans le cadre du campus euro-américain de Sciences Po. [source Wikipédia]

 

vue de 1903 Eglise-St-Maurice.jpgvue de 1901

St-Maurice--hopital-civil.jpg

Retour à l'accueil