Montoison, rue.

<=36-38, rue Ponsardin, => 5-7, rue Diderot.
145 mètres de longueur.
À la suite de l’ouverture de la rue Diderot, la rue des Filles-Dieu fut partagée en deux tronçons, dont le plus petit forma le prolongement de la rue Montoison. On décida, en 1932, de lui donner ce nom. La rue des Filles-Dieu fut réduite à la partie comprise entre la rue Saint-Symphorien et la rue Diderot.

Cette rue mentionnée dès 1328, tient vraisemblablement son nom d’une famille rémoise dont il est fait mention en 1303 et qui subsistait encore au 16e siècle.

Filles-Dieu, rue des.

<=29-31, rue Saint-Symphorien, => 6-8, rue Diderot.
A la suite de l’ouverture de la rue Diderot, la rue des Filles-Dieu fut partagée en deux tronçons, dont le plus petit a formé le prolongement de la rue Montoison. On décida en 1932 de lui donner le nom de Montoison, la rue des Filles-Dieu fut donc réduite à la partie actuelle.

Nom d’une communauté de femmes qui y auraient vécu en béguinage et dont la présence est attestée dès 1226. Leur but était d’arracher au vice les femmes de mauvaise vie et de soulager les miséreux.

Source : Jean-Yves Sureau dans La Vie rémoise

 

La carte postale est datée de 1914 et a été envoyéen en avril 1915

Bien évidemment, je ne peux vous assurer l'exactitude de me prise de vue...

Comme on peut le voir sur le plan, la quartier a beaucoup changé à la reconstruction : la rue Voltaire a été percée, ainsi que la rue Diderot ; le boulevard Cérès est devenu le boulevard de la Paix....

 

CPA : collection personnelle

 

rue-montoison-filles-dieu.jpg

rue-montoison-filles-dieu-plan.jpg

Plan actuel  de la Ville de Reims

Plan ancien de la fin du XIXe siècle

Retour à l'accueil