C'est pendant les journées des 18 et 19 septembre 1914 que le Quartier des Laines fut ravagé par des obus incendiaires, soit un mois et demi après le début de la Guerre.

Dès le 12 septembre 1914, des hauteurs de Brimont, Berru, Nogent-l'Abesse, Cernay-lès-Reims où ils ont pris solidement position, les Allemands commencent à bombarder Reims.

Le 19 septembre c'est un bombardement systématique, implacable, qui va durer huit heures. Les Rémois se réfugient dans les caves ou fuient précipitamment la ville pour échapper à l'enfer.

Dès le matin, les obus pleuvent sur le centre de la ville. L'ancien archevêché est incendié. Le quartier des Cordeliers, de la rue de l'Université, de la place Royale à la place Godinot, est en flammes. Le vieux quartier des Laines s'écroule sous un incendie que l'on ne pourra éteindre avant quatre jours. Le feu gagne bientôt la rue Courmeaux, la place des Marchés, la rue de Vesle.

A midi, un témoin remarque que si le feu fait rage dans le centre, "la cathédrale par contre n'a pas été touchée". Pas encore...

L'incendie de la cathédrale ce sera pour la fin. L'apothéose de cette journée que l'histoire consignera comme l'une des plus tragiques que Reims ait connue.

Source : "Reims un siècle d'évènements 1900-2000" de Daniel Pellus, éditions Fradet.

 

Lien : Reims pendant la 1ère Bataille de la Marne 

 

 

CPA : collection Béatrice Keller, c'est une carte panoramique extraite d'un carnet et pliée en deux pour y être insérée.  

C'est la tour sud de la Cathédrale (complétement à gauche) qui sert de repère pour la prise de vue. 

 

Cordeliers-Raisinets1.jpg

 

 

Cordeliers-Raisinets2.jpg

 

Photo Béatrice Keller

Retour à l'accueil