Le nom rappelle le couvent des Cordeliers établi en 1245, près de l’église Saint-Symphorien, et dont les bâtiments ont subsisté en grande partie jusqu’en 1914. Actuellement il ne reste qu’une partie du cloître agréablement mise en valeur. A la Révolution, l’église fut démolie après avoir servi de grange.


[Source : La Vie Rémoise : les rues de Reims de Jean-Yves Sureau]


cordelliers1.jpgcordelliers2.jpg

Retour à l'accueil