Les récoltes marnaises de raisin sont mauvaises entre 1907 et 1910, en particulier à cause du phylloxéra, du gel et des orages qui détruisent les vignes. Les négociants en vin, plutôt que d'augmenter le prix du raisin, préfèrent s'approvisionner dans l'Aube, pourtant située en-dehors de la délimitation de l'appellation champagne depuis le 17 décembre 1908.

La « Fédération des syndicats viticoles de la Champagne », face à la colère de ses adhérents, organise un grand meeting le 16 octobre 1910 à Épernay, ressemblant 10 000 personnes. Le 4 novembre suivant, une grève de l'impôt est proclamée dans plusieurs communes de la Marne. Des « manifestations punitives » sont organisées détruisant caves et celliers de plusieurs négociants dits « fraudeurs », notamment à Ay et Épernay. Le gouvernement, à la demande du préfet de la Marne, fait intervenir le 31e régiment de Dragons ainsi que quatre autres régiments en renfort, notamment pour couper l'accès aux villes et protéger les négociants en vin. Le préfet s'engage le 20 janvier à « obtenir l'arrêt de l'achat de vins étrangers », calmant ainsi la révolte. Le 11 février 1911, l’État interdit l'utilisation de vins ne provenant pas de l'aire d'appellation pour bénéficier du nom « champagne ».

Lire la suite sur Wikipédia  

 

Cet avant-après est faux : le pont de l'époque était beaucoup plus bas que celui d'aujourd'hui, et l'endroit a été fortement remblayé au moment de sa construction. 

 

CPA : Olivier Rigaud

 

 

 

12-Pont-Huon-OR-RA.jpg

 

 

Pont-Huon-OR.jpg

 

 

Photo / Montage : Béatrice Keller

pont-huon.jpg

Retour à l'accueil