Percé à partir de 1840, le canal a permis d'apporter à Reims toutes sortes de matériaux dont le charbon et le sable pour fabriquer les bouteilles de Champagne. Des passerelles permettaient le passage des passants et des charettes. 

C'est le cas de cette passerelle située au bout de la rue Libergier qui a totalement disparu, remplacée de nos jours par le pont "Charles-de-Gaulle" qui se ramifie pour permettre au flux de voitures de se disperser dans la ville. Pour plus de précision, c'était en fait, un pont tournant qui pivotait au passage des péniches.

A noter qu'à cette époque où des passerelles permettaient de traverser le canal, il y avait des ponts de bois ou de pierre pour enjamber la Vesle.

 

 

CPA : collection Béatrice Keller

 

 

 

91-Canal-Passerel-BK-RA.jpg

 

 

Canal-Passerel-BK.jpg

 

 

Photo / Montage : Béatrice Keller

 

 

 

Retour à l'accueil