- Libergier, rue Hugues (ou Hues d’après sa pierre tombale) (inaugurée le 15/12/1835) - Il vécut au 13ème siècle. Constructeur de l’église Saint-Nicaise. (Robert de Coucy étant l’architecte) En 1857 la rue a été prolongée jusqu’au canal après suppression du couvent des Carmélites. En 1886 la proposition de la nommer rue Robert de Coucy est classée sans suite. En 1905 il y avait une halte du CBR au niveau de la passerelle sur le canal. En 1910, les bâtiments restants du couvent des Carmélites se trouvaient toujours au niveau des n° 40 à 46 de la rue, c’était la maison de retraite du clergé. . En 1920 un bureau provisoire des postes fut implanté dans la rue, la poste centrale de la rue Cérès ayant été détruite. En 1919, la sous-préfecture s'installa provisoirement au numéro 26, à l'hôtel de La Morinerie, laissé libre par ses propriétaires. En 1910, au coin de la rue Clovis devant le lycée, il y avait une vespasienne. De 1920 à 1960, l'école des Beaux arts et des Arts Appliqués était installée au N° 12. Depuis 1962, après reconstruction elle est devenue l’École Supérieure d'Arts et de design.

Source : J-C Thuret  Reims rues et lieux.

 

Sur cette carte postale antérieure à la Première Guerre Mondiale, vous pouvez voir que les échafaudages (en bois à l'époque) sont déjà régulièrement dressés pour restaurer le monument.

C'est d'ailleurs un de ces échafaudage mis en place sur la tour nord, qui alimentera l'incendie du 19 septembre 1914, après le bombardement allemand d'obus incendiaires sur la ville.

 

 

Libergier3-1.jpgLibergier3-2.jpg

 

 

11-Libergier-RA.jpg

Retour à l'accueil