Clou-dans-le-Fer, rue du.

<= 24, place Myron-Herrick, =>9-11, rue du Cadran-Saint-Pierre.
170 mètres de longueur.

Ancien nom, sous forme de Croc d’Enfer en 1322 et 1535, parfois Croix de fer en 1483, Crau-de-fer, en 1578, Crocq-de-fer, en 1609, depuis Trou d’Enfer, transformé en Clos ou Clou d’Enfer. C’est dans cette rue que Paul Fort passa sa prime enfance. Il écrira dans ses mémoires à propos de la maison de ses parents : une maison de bois noir, guillochée de filets d’or, au coin de la rue de Vesle, le n° 1 de la rue du Clou-dans-le-Fer. Retenez bien cela. Ce 1 de la rue du Clou-dans-le Fer, ce 1 comme un clou enfoncé dans ce fer, fit beaucoup pour me rendre le têtu que je suis encore, l’entêté chercheur de noises à qui n’a pas ce clou – ce clou d’or – enfoncé dans la caboche : la poésie.

 

Il y a actuellement des travaux dans la rue et l'emplacement de la prise de vue n'est pas exactement le bon. Il aurait fallu que je puisse reculer de plusieurs mètres, on peut reconnaitre la maison de gauche qui se trouve plus éloignée sur la photographie ancienne

 

Photographie ancienne du 18 avril 1918 après 8 jours de bombardements: Gallica-BNF

 

clou-dans-le-fer.jpg

 

Retour à l'accueil