La section Photographique des Armées fit usage des autochromes pour la première fois en 1916 et en 1917. Elle recrute deux nouveaux opérateurs pour la circonstance : Paul Castelnau (1880-1944) et Fernand Cuville (1887-1927), tous deux mobilisés dans le sevice auxiliaire de l'armée pour des raisons médicales.  

Le choix de Reims comme point de départ des missions de Cuville et Castelnau n'est pas anodin. Depuis le début du conflit, la ville avait été érigée en symbole de la "barbarie" allemande et était devenue un élément clé de la propagande française.

Quand les deux opérateurs parviennent à Reims, ils découvrent une ville dévastée, vidée d'une grande partie de sa population : en février 1917, seuls restent 17000 habitants sur les 113000 dénombrés avant le conflit.

Castelnau et Cuville quittent Reims alors que les bombardements allemands s'intensifient dramatiquement : 8000 obus s'abattent sur la ville en moins de 24 heures.

Le 16 avril 1917 débute l'Offensive Nivelle, plus connue sous le nom d'offensive "du Chemin des Dames".

Source :

- "Couleurs de guerre Autochromes 1914-1918" Editions du Patrimoine-Centre des Monuments Nationaux.

- Autochrome : Culture.Gouv.fr 

 

L'autochrome de Paul Castelnau présenté ici montre la rue des Elus en direction de la place des Marchés (aujourd'hui : place du Forum).

Après guerre, la ville est reconstruite selon le plan Ford : les rues sont élargies, certains quartiers sont totalement remaniés, c'est à cette époque, entre autre, que le cours Langlet est percé.

Ici le seul point de convergence entre l'avant et l'après et l'immeuble au coin de la place du Forum/Marchés et de la rue Trudaine.

 

Voir aussi le lien du CNDP-CRDP

 

 

 

PlMarche-Elus.jpg

 

 

 

91-PlMarche-Elus-RA

 

 

Photo et Montage : Béatrice Keller. 

Retour à l'accueil