Le cliché de Gallica date du 22-12-1918, soit 94 ans jour pour jour.

A la fin de la Première Guerre Mondiale, il ne reste presque rien de la ville. La plupart des maisons sont en ruines, seules quelques dizaines d'entre elles sont intactes.

Il en est de même pour l'édicule des Six Cadrans de la place des Loges Coquault, qui est détruit.

En 1991 la "Pierre d'Heures", cadran solaire monumental, oeuvre de Christian Renonciat sera installée au même emplacement.

Voir ici : http://www.prisme.asso.fr/realisation_pierre.html

 

LogesCoq1.jpgLogesCoq2.jpg

 

 

Retour à l'accueil