L'Hôtel Ponsardin fût édifié vers 1780 à la demande de Nicolas Ponsardin, né en 1747, franc-bourgeois de l'époque pré-révolutionnaire, notable possédant une forture considérable grâce à l'industrie textile, maire de Reims et qui fut nommé baron de l'Empire en 1813. A la mort de Nicolas Ponsardin, en 1820, l'Hôtel est laissé dans l'indivision entre ses deux filles, Barbe-Nicole et Clémentine. Après le décès de cette dernière en 1837, Barbe-Nicole, mariée à François-Marie Clicquot -fondateur d'un négoce de vins de Champagne - en devient propriétaire. L'Hôtel Ponsardin passa ensuite aux mains du Comte de Chevigné, époux de la fille de madame Clicquot, puis successivement aux mains de sa fille, Marie-Clémentine, et de sa petite fille, Marie Adrienne, duchesse d'Uzès.

C'est en 1880 que cette dernière vendit son Hôtel à la Chambre de Commerce et d'Industrie.

Source CCI Reims Epernay


Vue prise de rue Eugène Desteuque :

cci.jpg

 L'entrée depuis la rue Cérès ouvre sur un large vestibule formant la cage d'escalier monumental en pierre de Courville. Surmonté d'une rampe en fer forgé avec rosaces et fleurs de lotus, l'escalier est écaliré par une lanterne de bronze mettant en relief les méandres de la rampe

cci-2.jpg

Quand la Chambre de Commerce et d'Industrie a acheté, en 1880, le bâtiment à la duchesse d'Uzès, elle a loué une partie du bâtiment aux services de la Poste et des Télégraphes pour atténuer les effets de la dépense.

Retour à l'accueil