Cérès, esplanade [1841]

Débaptisée le 18 mars 1932, soit 11 jours après la mort de Briand, devenue place Aristide-Briand, elle demeurera cependant toujours, pour les anciens Rémois, l’Esplanade Cérès. En 1765, on l’appelait esplanade Coquebert. On l’appela aussi place de l’Esplanade jusqu’après 1870. 

Source : J-Y Sureau : La Vie Rémoise

 

Esplanade Cérès, place de l’ (baptisée en 1870) En 1906, au centre de cette place, il y avait un bassin avec jet d'eau . En 1914, cet espace était entouré d'une grille. On peut voir actuellement un monument inauguré le 11/11/1924 élevé en l'honneur des 979 infirmières de 7 pays alliés victimes du devoir pendant la première guerre mondiale. Un livre d'or en mairie regroupe tous les noms. Depuis 1922, la polémique était apparue sur l'emplacement à attribuer à ce monument, soit à l'entrée du cimetière de l'est, ou place de la République, ou à la Patte d'Oie ou enfin à l'esplanade Cérés. Aprés la deuxième guerre mondiale, on ajouta les noms de 5 infirmières et 2 infirmiers morts lors des bombardements de la ville le 30 mai 1944. Le 28/08/1944, les Allemands installèrent un canon de 88mm sur l'esplanade, prenant la rue Cérès en enfilade. Heureusement, ils l'enlevèrent le 29/08 dans la soirée (souvenir personnel).

Source : J-C Thuret : Rues et Lieux de Reims

 

CPA : Bosco Bjoukanovitch

 

Espl-Ceres1-BD.jpg

 

 

 

11-Espl-Ceres1-BD-RA.jpg

 

 

Photo / Montage : Béatrice Keller

 

 

 

 

Retour à l'accueil