Sous le patronage de l'archevêque de Reims, Benoît-Marie Langénieux, une modeste église est construite comme annexe de l'église Saint-Thomas devenue insuffisante pour un quartier qui s'est beaucoup développé depuis 1847. Edifiée bien avant 1905, elle fait partie des églises municipalisées au moment de la loi de Séparation.

En 1912, une nouvelle église en style de basilique paléochrétienne est érigée sur les dessins de l'architecte Max Sainsaulieu, gendre d'Alphonse Gosset, qui avait pris la suite de son beau-père deux années plus tôt. Elle sera particulièrement affectée par la Première Guerre Mondiale, mais sera restaurée à l'identique.

Source : "Reims il y a 100 ans en CPA" d'Olivier Rigaud, Editions Patrimoines Médias.                                                                                                                     

Eglise St-Benoît -2

.

Eglise St-Benoît -2

La première église St-Benoît :

Eglise St-Benoît -2

L'affiche du centenaire, sous le porche de l'église :

Retour à l'accueil