Le croisement des rues Gambetta et des Orphelins a totalement été modifié depuis la prise de vue d’avant guerre (1914-1918).

Heureusement, la vieille dame, en fond de tableau, nous permet toutefois d’avoir un repère de taille.

Juxtaposée à la rue des Orphelins, l’actuelle rue du  Lieutenant HERDUIN  a été percée après la première guerre mondiale et n’apparaît donc pas sur le cliché d’époque.

 

-Rue des Orphelins, (percée en 1673 et baptisée en 1856). Une dame Varlet-Brisset accueillait des orphelins dans sa maison en 1661. En 1678, le bâtiment passa aux Filles Séculières de l’Enfant Jésus. En 1795, cette institution s’appelait  "l’Hospice de l’Espérance de la Patrie". On a trouvé des traces du Cardo dans cette rue. En 1864, elle allait de la rue du Barbâtre à la rue Neuve.

 

-Rue Gambetta, Léon. (Baptisée en 1883). Homme politique (02/04/1838-31/12/1882). Certains l’appelaient "Gambitta". D’origine italienne, naturalisé en 1849. Il a été plusieurs fois ministre. Il s’est distingué en 1870-1871 dans la défense de Paris. Il a lancé la nationalisation des chemins de fer, créé l’impôt sur le revenu et reconnu le droit syndical. Mort d’une septicémie suivie d’une appendicite. En 1888, se construisit, au n° 19, la première maison de Reims avec terrasse et jardin suspendu. Au n° 80 en 1905, on voyait le dancing " Les Folies Rémoises". On a découvert des traces de voie romaine dans la rue.


- Herduin, rue du Lieutenant Henri-Valentin (nom refusé par le ministre de l'Intérieur en 1921 -baptisée en 1925). Ce sous-lieutenant, né à Reims 161 rue du Barbâtre (05/06/1881-12/06/1916), a été fusillé pour s’être replié sans ordre. Encerclé, il a réussi à rejoindre les troupes françaises. Il lui restait 40 hommes dont certains blessés ou sans munitions et il avait ramené 8 mitrailleuses. Condamnation sans enquête ni jugement. Il y eut 3 avis de généraux, 2 pour la condamnation, 1 pour la clémence. Les démarches pour sa réhabilitation ont commencé en 1921. La ville de Reims avait décidé de débaptiser la rue Gerbert pour lui donner son nom. Accord refusé par le ministre de l'Intérieur. Après de nombreuses interventions, il a été réhabilité en 1926. L'année précédente, le Conseil municipal avait de nouveau décidé de baptiser une nouvelle rue à son nom. Un autre sous-lieutenant de cette unité, Pierre Millant, a aussi été fusillé pour le même motif; il fut aussi réhabilité en 1926. Il y a eu 675 fusillés "pour l’exemple" dont environ 50 réhabilités. Une stèle au nom de Herduin a été érigée le 11/11/2008 par la Ville à l'angle des rues Herduin et Gambetta.

(Source: Reims, rues et lieux, Jean-Claude Thuret)

gambetta orphelin avantgambetta orphelin now

Retour à l'accueil