Durant la Grande Guerre, le martyre de Reims est aussi celui de la Basilique. Les obus incendient la charpente et abattent les voûtes. Les murs sont transpercés. L'hiver 1918 et les intempéries font s'effondrer la tribune sud de la nef restée béante à ciel ouvert. La pierre de la tribune nord est brûlée par les flammes qui détruisent le grand orgue et l'orgue de chœur situés au niveau du chœur des moines.
Les travaux de reconstruction prennent quarante années. L'architecte Henri Deneux applique tout son talent à la parfaite restitution de l'édifice primitif. Le 12 octobre 1958, la Basilique est totalement rendue au culte et à sa destination première : reliquaire de Saint Remi.

Source : stremi-reims.cef.fr

CPA : collection Béatrice Keller

 

 

 

Saint-Remi.jpg

 

 

 

Retour à l'accueil