"Proclamation

 

Dans le cas où un combat serait livré aujourd'hui ou très prochainement aux environs de Reims ou dans la ville même, les habitants sont avisés qu'ils devront se tenir absolument calmes et n'essayer en aucune manière de prendre part à la bataille. Ils ne doivent tenter d'attaquer ni des soldats isolés ni des détachements de l'armée allemande. Il est formellement interdit d'élever des barricades ou de dépaver les rues, de façon à ne pas gêner les mouvements des troupes, en un mot de n'entreprendre quoi que ce soit qui puisse être d'une façon quelconque nuisible à l'armée allemande.

 

Afin d'assurer suffisamment la sécurité des troupes, et afin de répondre du calme de la population de Reims, les personnes nommées ci-après ont été prises en otages par le commandement général de l'armée allemande. Ces otages seront pendus à la moindre tentative de désordre. De même, la ville sera entièrement ou partiellement brûlée et les habitants pendus si une infraction quelconque est commise aux prescriptions précédentes.

 

Par contre, si la ville se situe absolument tranquille et calme, les otages et les habitants seront pris sous la sauvegarde de l'armée allemande.

 

Par ordre de l'autorité allemande, Le maire, Dr Langlet.

 

Reims, le 12 septembre 1914" 

 

Sources :

- "La vie à Reims pendant la Guerre de 1914-1918" de Paul Hess, Ed Anthropos

-http://1914ancien.free.fr/reimshss.htm

(Allez à la date du 12 septembre)

 

 

172-JeanJo1172JeanJo2

Retour à l'accueil