Photographie sur plaque de verre : collection particulière.

Sur cette photographie on peut remarquer que le passage Subé n'est pas encore couvert

Sur les palissades, j'ai pu déchiffrer sur une affiche la date de cette construction : 1926.

Condorcet, rue [1924].

<= 11-15, rue de Talleyrand, => 2, place Drouet-d’Erlon.
Ancienne impasse Saint-Jacques.

(1743-1794). Homme politique. Né à Ribemont (Aisne) le 17 septembre 1743, mort à Bourg-la-Reine le 10 germinal an 2. Marie Jean Antoine Nicolas Caritat, marquis de Condorcet, fit ses études à Reims chez les Jésuites, où il fit sa première communion en 1754. Mathématicien, il devint secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences en 1774, et entra à l’Académie française en 1782. Élu député de Paris à l’Assemblée législative en 1791, il en fut le secrétaire puis le président en 1792. Girondin il fut décrété d’accusation et réussi à se cacher pendant huit mois avec l’aide d’amis et de sa femme Sophie de Grouchy (1764-1822). Arrêté à Clamart, il s’empoisonna dans sa cellule à Bourg-la-Reine, à l’aide d’un poison caché dans le chaton d’une bague qu’il tenait de son beau-frère Cabanis. Il reste l’un des fondateurs de notre enseignement public actuel. Franc-maçon, Condorcet s’éleva contre la peine de mort et l’esclavage, il fut président de la Société des amis des Noirs.

Source : La Vie Rémoise de Jean-Yves Sureau

Le Gaulois à l'angle de la place d'Erlon et de la rue Condorcet

.

Le Gaulois à l'angle de la place d'Erlon et de la rue Condorcet

.

Retour à l'accueil